• Jasmin

La santé connectée prend la lumière


La tension est rapidement montée d'un cran avec le passage de l'épidémie covid-19 au stade 2 en France.


Il y a le brouhaha médiatique qui alimente la psychose mais il y a aussi les initiatives e-santé qui sont à même de rassurer la communauté médicale comme la population, inquiète de la propagation du virus.


Des médecins chinois utilisent actuellement un logiciel développé par Infervision, start-up pékinoise, capable de détecter les signes cliniques d'une pneumonie, pathologie associée au coronavirus et ainsi de prioriser la prise en charge des patients.


Cet épisode douloureux vient conforter les tendances de fond qui militent pour le développement de la e-santé : la couverture médicale inégale du territoire, les délais d'accès aux soins qui s'allongent, l'érosion du nombre de certaines catégories de professionnels de santé, la transformation digitale lente mais incontournable de l'ensemble de la société et les services d’urgences au bord de l'implosion, ...


Dans ce paysage, la e-santé apparaît dynamique et devrait passer la barre des 4 milliards d'Euros en 2020. La variété et l'inventivité des nouvelles solutions de santé présentée au CES de Las Vegas en janvier dernier en témoignent avec par exemple la montre connectée Withings ScanWatch dont les capteurs identifient des troubles tels l'arythmie cardiaque ou l’apnée du sommeil.


Les patients sont encouragés à devenir acteurs de leur santé avec l'appui de solutions pour un meilleur contrôle de leur hygiène de vie et l'adoption de comportements vertueux, plus sains et plus prudents.


Les assureurs ont été les premiers à intégrer les objets connectés dans leurs offres (tensiomètre, balance, podomètre…) et proposent souvent à leurs clients prenant soin de leur santé des remises tarifaires.


Les bancassureurs et mutuelles ne sont toutefois pas en reste. Harmonie Mutuelle a récemment noué un partenariat avec Bpifrance pour identifier, développer et cofinancer de futures pépites via un fonds d’amorçage doté de 50 millions d’Euros.


* Comment les offreurs génèrent-ils de la valeur autour des prestations de service ?

* Quels sont les outils à la pointe en matière de santé digitale ?

* Quels sont les acteurs les plus en avance en France et à l'international ?

* Quel regard portent les seniors vis à vis des objets connectés en santé ?

Contenu de l'étude, timing et budget, info@groupe-jasmin.com