• Jasmin

La recommandation dans l'univers financier

Mis à jour : avr. 12


La recommandation s'est toujours inscrite comme facilitatrice de l'acte d'achat. Ces dernières années, la transformation digitale de la banque finance assurance a même donné une ampleur nouvelle au phénomène avec la banalisation des parcours clients en mode omnicanal. Analysés avec attention par les acteurs qui étalonnent leurs performances vis-à-vis des différents établissements, les taux de recommandation ou NPS (Net Promoter Score) progressent globalement dans le secteur. Pour autant, l'univers des services reste largement exposé : chaque point de contact, chaque interaction client risque de détériorer la précieuse image de marque.

Le benchmark est devenu la norme pour des consommateurs en recherche de tarifs mais aussi d'expérience client positive. Avec la vitesse de propagation permise par les réseaux sociaux, la réactivité devient même éruptivité, parfois à raison, parfois à tort. Les clients disposent aujourd’hui d'une riche palette d'outils pour s'exprimer, se poser en bourreaux ou en ambassadeurs (pages facebook, blogs, shopping gaming social, selfies,…). De leur côté, les marques tentent d'animer et réguler les différents canaux pour emporter l'adhésion, le soutien et surtout la recommandation à des pairs | proches, une approche qui leur permet de teinter leur marketing de l'offre d'un marketing davantage orienté influence. Quelles sont alors les actions à mettre en place pour générer de la recommandation ? Quels sont les déclencheurs et les freins ? Les consommateurs se font ils ambassadeurs régulièrement ? Quelles marques, produits, services, contenus recommandent ils plus aisément ? Prêtent-ils attention aux avis exprimés par leurs proches|pairs ? En quoi les services financiers se distinguent ils ? Contenu de l'étude, timing et budget, info@groupe-jasmin.com

 

05 56 40 00 44

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© Jasmin | tous droits réservés