• Jasmin

Rachat de crédits, vers un nouvel équilibre

Mis à jour : avr. 12


Les taux commerciaux sur les crédits immobiliers ne sont pas prêts de repartir à la hausse. Ils se maintiennent même sous la barre des 1,5% en moyenne ! Pour les meilleurs profils, les planchers records de 2016 sont atteints, avec des taux à moins de 1% sur 10 ans et 1,15% sur 15 ans. Ce contexte hyper-favorable constitue une fenêtre de tir idéale pour les 15 à 20% d'emprunteurs qui n’ont toujours pas initié d'opération de rachat/renégociation de leurs prêts immobiliers, surtout s’ils avaient négocié favorablement leurs pénalités de remboursement anticipé. Plusieurs solutions s’offrent à eux : négocier avec leur banque actuelle pour obtenir un rééchelonnement de dette ou simplement une baisse de taux, solliciter un rachat par une banque concurrente en direct ou via un courtier spécialiste, trouver une solution alternative (prêts intergénérationnels, …). Le jeu des acteurs a passablement évolué ces dernières années et la concurrence reste vive. Les banquiers cherchent à dynamiser l'activité de leurs agences mais avouent en même temps avoir besoin de capter de nouveaux profils clients au delà de leurs propres efforts. Les courtiers majeurs, qu'ils soient RACeurs d'origine ou spécialistes du crédit immobilier, finalisent la concentration du secteur, aidés par les financeurs qui excluent chaque année un peu plus les courtiers de moindre importance. Ils bénéficient du soutien des fonds d'investissement qui facilitent le développement de leur réseau mais aussi leur croissance externe. Les leaders affichent de fortes progressions et se décrochent du lot des poursuivants. Ils ont un temps d'avance sur le développement de nouveaux produits et de nouvelles clientèles mais doivent encore gagner en visibilité de marque comme prouver leurs capacités d'économies d'échelle. Si renégocier est devenu en quelques années un réflexe pour tout un chacun, le RAC est lui devenu synonyme de bonne gestion, pour récupérer en souplesse budgétaire bien sûr mais il a de plus acquis un nouveau statut, pleinement associé aux notions de projets et de plaisir. Lorsqu'on parle de rachat de crédit(s), on est vite amené à évoquer l'assurance emprunteur, un processus encore complexe d'approche pour les clients comme pour les conseillers non spécialisés. Marketing de l’offre revisité, nouveaux espaces de développement, arrivée de nouveaux concurrents, nouveaux comportements clients, le marché du RAC achève sa mue et reste passionnant avec force innovations produits et services alors qu'un nouvel équilibre se dessine chez les acteurs. * Comment courtiers, financeurs et nouveaux entrants vont-ils trouver leur équilibre ? * Quelles perspectives pour le RAC avec ou sans garantie ? * Comment les clients vont ils influencer la distribution de ce type de produits à l’avenir ? * Quelles sont les attentes des consommateurs vis à vis de l'offre ? Contenu de l'étude, timing et budget, info@groupe-jasmin.com

Suivre

Contact

05 56 40 00 44

Adresse

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

© Jasmin | tous droits réservés, y compris traduction