• Jasmin

Quel avenir pour l’immobilier d’usage ?

Mis à jour : il y a 6 jours


L’automobile a fait sa mue avec l’explosion de la LOA.

Le marché de l’immobilier va s’engouffrer dans la brèche et tendre clairement vers l’usage.

Les mutations sociétales, écologiques et énergétiques, numériques et sécuritaires notamment, entrainent une nécessaire adaptation de l’habitat tant dans le neuf que dans l’ancien.

Pour le sociétal, il y a bien sûr le vieillissement de la population avec la création de Résidence pour Personnes Agées (RPAs), les EHPADs, la recherche de solution de maintien à domicile …

D’un côté, il y a des populations fragiles, des familles monoparentales, des solos, des jeunes, des étudiants … De l’autre, une clientèle premium, souhaitant se libérer de la multipropriété.

Autant de segments qui ne créent pas un marché homogène mais des situations et contextes de vie qui répondent à des déterminants différents.

Si les aspirations écologiques et les logiques de services, notamment la conciergerie sous toutes ses formes, sont transverses, les besoins restent profondément différents.

Le marché du crédit immobilier doit bien entendu s’adapter à la fois à cette notion d’usage et aux nouvelles règles édictées par la BDF et les conditions d’octroi.

Cette première étude n’a pas la prétention de couvrir l’ensemble des champs qui vont être abordés au cours de l’année qui vient.

Elle vise d’abord à donner les grandes tendances du marché et des scénarios d’évolutions potentiels.

Elle va ensuite mettre en exergue les segmentations dominantes qui permettront de voir les solutions adaptées.

Elle dressera ensuite un panorama des grandes caractéristiques des financements : apport personnel, type de produit, montant et flexibilité des échéance, taux, assurances, pénalités en cas de remboursement anticipé, garanties, frais de dossiers, souplesse administrative, capacité et rapidité de déblocage …

Les évolutions juridiques seront également abordées.

Au cours de 2021, nous creuserons cette thématique majeure avec des études sur :

  • Le RAC (France et Europe)

  • L’ADE

  • Le courtage

  • La rénovation et les prêts travaux

  • La maison connectée

  • La smart city

  • Le viager dans l’immobilier

  • L’investissement locatif


  • L’immobilier professionnel

  • Le marché du crédit immobilier (fin 2021)

  • La conciergerie


  • Et d’autres sujets qui peuvent apparaître au fil de l’eau

La real Estech est bien là et les activités immobilières pèsent encore 13% de la valeur ajoutée de l’économie nationale.

On estime même qu’à un horizon 2030, elle comptera pour 15% de la valeur ajoutée mondiale.

Difficile pour les opérateurs financiers de ne pas se pencher sur ces marchés.


Intéressé ? Par le contenu ? Le tarif ?...

88 vues0 commentaire
 

05 56 40 00 44

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© Jasmin | tous droits réservés