• Jasmin

Protection Juridique, le calme avant la tempête ?


Avec la judiciarisation croissante des rapports humains et une vie sociale rythmée par les conflits dans la sphère privée ou dans l'exercice de notre profession, la protection juridique dispose d'un terreau fertile pour prospérer.

Droit de l'urbanisme, droit de la construction, droit de la consommation, droit de la famille, droit du travail, ..., les sources de conflit semblent infinies et les sujets classiques de mitoyenneté ou bornage entre voisins se sont mondialisés depuis que nous sommes tous devenus voisins sur la planète numérique : usurpation d'identité, cyber harcèlement, fraude aux moyens de paiement, ... Il y a aussi les achats non conformes, les conflits avec l'employeur, les problèmes entre héritiers lors des successions, les différends avec les administrations, ... On estime ainsi que 7 Français sur 10 seront confrontés à un litige sérieux au cours de leur vie et qu'ils auront besoin d'être soutenus par un professionnel du droit pour être renseigné ou pour négocier devant les tribunaux. La récente crise sanitaire et l'emballement médiatique sur les différentes notions de responsabilité ont mis en lumière l'intérêt de souscrire un produit protection juridique. Les services des différents opérateurs ont d'ailleurs été beaucoup sollicités lors de la période de confinement, pour des problèmes de voisinage, d'interprétation des textes concernant les pertes d'exploitation, les vacances et annulations de voyage, ...


Les prochains mois devraient être critiques et on n'exclut pas une hausse de la sinistralité en lien direct avec les récentes interrogations des assurés, dont une partie se transformera logiquement en réclamations qui, elles-mêmes, une fois les voies de traitement à l’amiable épuisées, se solderont pour certaines par un contentieux. La protection juridique est définitivement entrée dans les mœurs.


Historiquement, la protection juridique était souvent intégrée en service dans le cadre d'un contrat d'assurance auto ou habitation, ou alors d'une carte de paiement, ou encore même offerte pour un an lors d'une opération de rachat de crédits.


Aujourd’hui, trois tendances secouent ce segment : de nouvelles formes de distribution avec une offre à part entière, une logique de total servicing pour prendre en charge la totalité de la contrainte, une digitalisation massive dans un contexte de selfcare.


De nouveaux modèles marketing sont ainsi testés à des fins de satisfaction maximale du client et ce, malgré la hausse des sinistralités et le coût des moyens à mettre en œuvre pour répondre aux demandes d'accompagnement les plus lourdes.


* Qui sont les acteurs les plus dynamiques sur ce marché aux fondamentaux renouvelés ?

* Quel regard portent les consommateurs sur la démocratisation de la protection juridique ?

* Les clients souscrivent ils pour se protéger uniquement et à titre préventif, ou dans l’idée d’anticiper une possible action en justice ?

* Comment les produits peuvent-ils s'adapter aux moments clés de la vie des clients ?

Contenu de l'étude, timing et budget, info@groupe-jasmin.com

 

05 56 40 00 44

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© Jasmin | tous droits réservés