• Jasmin

Où en est réellement le crédit immobilier ?


Plus d’un million de transactions immobilières ont été enregistrées au cours de l’année 2020 et l’année 2021 s’annonçait prometteuse.

Bien qu’elle s’avérait difficile pour le marché des prêts à l’habitat (en raison du contexte sanitaire), la Banque de France a recensé une hausse de la production de crédit de 5,4% dans son bilan de fin d’année.

Ces bons chiffres s’expliquent par l’augmentation des rachats et renégociations de crédits, les taux d’intérêt restant exceptionnellement bas.

Le confinement a suscité beaucoup de concitoyens des envies de changer de logement, et notamment, tendance très forte, d’avoir un jardin.

Cependant, l’épidémie liée à la Covid-19 a fragilisé les finances de nombreux ménages.

Pour lutter contre l’impact de cette crise sanitaire, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a annoncé un assouplissement des conditions d’accès au crédit immobilier pour 2021.

La durée maximale d’emprunt est prolongée à 27 ans (alors qu’elle avait préconisée récemment de la porter à 25)et le taux maximal d’endettement passe désormais à 35%, dérogations exclues.

Il faudra également compter avec les nouvelles normes écologiques qui risquent de ralentir l’activité des prometteurs.

Dans les faits, les établissements prêteurs risquent néanmoins de redoubler de vigilance en accordant les prêts, et vont exiger de leurs emprunteurs des apports plus élevés comme gage de solvabilité.

Ces nouvelles mesures risquent alors de ne bénéficier qu’à certains profils dans des secteurs stables mais également à ceux qui ont déjà une assise patrimoniale, excluant ainsi les jeunes et les plus précaires.

À l’horizon 2021, les banques affichent d’ambitieux objectifs commerciaux, et cherchent activement à développer leur portefeuille de clientèle, notamment en incitant les ménages ayant fortement épargné pendant la crise à réinjecter leur capital accumulé sur le marché.

La numérisation du process d’octroi n’est plus un secret pour les établissements de crédit et nombreux sont ceux qui ont fait le pari de l’adoption d’un parcours client simplifié, fluide, sans pour autant « dépersonnaliser » la relation client.

  • Quelles sont les répercussions de la crise sur le marché de l’immobilier ?

  • Comment l’Etat et les banques réagissent-ils ?

  • Comment seront impactés les consommateurs ?

Où en est réellement le crédit immobilie
.
Download • 296KB

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

05 56 40 00 44

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

© Jasmin | tous droits réservés