• Jasmin

Le rachat de crédit en France


L’immobilier caracole vers des sommets, avec des taux emprunteurs bas. Sous la menace de l’inflation, les ménages français privilégient toujours l’investissement dans la pierre.

Sous les effets de la crise sanitaire et d’un durcissement des conditions de crédit, le regroupement de crédits devrait retrouver des couleurs.


Les mois de juin et juillet 2021 ont constitué des records de ventes sur un mois. Les ventes de chacun des 8 premiers mois de 2021 ont été supérieures à celles de 2019 (qui déjà était une année record), et ce malgré le troisième confinement au printemps 2021. Les crédits accordés aux particuliers atteignent 1 400 milliards d’euros en septembre et ne sont pas portés par les rachats de crédits.



Au début de la baisse des taux, les rachats de crédit ont constitué jusqu’à 50% de la production des crédits à l’habitat. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le potentiel pour 2022 devrait venir du crédit à la consommation et des regroupements de crédits. Ce segment de marché a relativement peu profité de la baisse des taux.


Jasmin, spécialiste du rachat de crédit vous propose en cette fin d’année 2021 de partager avec vous son expérience sur le RAC en France.


L’objet de cette étude sera de chiffrer le marché et son potentiel 2022-2025 en fonction de différents scénarii ainsi que d’analyser le positionnement des principaux acteurs sur ce marché face aux nouveaux challengers digitaux.



LE RAC EN FRANCE 2021
.pdf
Download PDF • 720KB

37 vues0 commentaire