• Jasmin

Le paiement fractionné, ce nouvel eldorado


Le paiement fractionné, aussi appelé Buy Now Pay Later, est devenu l’une des solutions de paiement préférées des consommateurs.


Suite à la pandémie et à l’accroissement du e-commerce, son utilisation a connu un coup de « boost » encore plus important. Selon un sondage OpinionWay pour Floa Bank paru en juin 2021, 31% des Français y ont eu recours au cours des 12 derniers mois, contre 25% sur la même période en 2020.


Pour les commerçants, cette solution de paiement est un véritable levier de croissance (augmentation du taux de conversion, plus de clients, augmentation du panier moyen). Pour eux, la proposer est même essentiel puisque les consommateurs n’hésitent plus à changer d’enseigne pour pouvoir régler en plusieurs fois.


En BtoB, BtoC ou encore CtoC, toutes les activités sont concernées par cet engouement ainsi que tous les secteurs de la consommation (mode, décoration, High-Tech, etc.), sur le marché du neuf comme sur celui de l’occasion (Backmarket, Recommerce).


Selon la Fevad, en 2020, 10 à 15 % des sites marchands français disposaient d’une solution de paiement en plusieurs fois. Le potentiel de développement du marché reste donc important. En France, les professionnels estiment que d’ici la fin de l’année 2021 le marché avoisinera les 10 milliards d’euros, contre 6 milliards en 2019.


En effet, les nouveaux acteurs ne cessent d’affluer pour profiter de cette mine d’or, allant de la petite fintech comme Alma à des géants du paiement tels que PayPal.


Si le paiement en plus de 4 fois est soumis à la loi Lagarde, les paiements en 3 et 4 fois ne le sont pas. Néanmoins, toute cette effervescence encourage les autorités à envisager une régulation pour éviter les dérives.


Cette étude permettra de répondre aux questions suivantes :


Où en est le marché du PNF ?

Qui sont les acteurs du marché ?

Quelles sont les innovations ?



Paiement_fractionné
.pdf
Download PDF • 735KB

13 vues0 commentaire