• Jasmin

Expatriations et transferts de fonds : des nouveaux besoins pour une nouvelle vie


Le renversement du gouvernement afghan par les Talibans en août 2021 a provoqué une nouvelle crise de migration au Moyen-Orient. Les populations déplacées dans la précipitation et le chaos, se retrouvent coupées de leurs familles et ont urgemment besoin de solutions pour envoyer, recevoir et retirer de l’argent.


Si le marché des transferts de fonds a atteint des taux record en 2019 (554 milliards de dollars), la Banque Mondiale estime que la crise du COVID-19 devrait provoquer une chute d’au moins 20 % sur ce marché. Bon nombre de prétendant·es (néo banques, fintechs ou GAFA) tentent leur chance pour essayer de détrôner les opérateurs historiques, les banques ou institutions spécialisées telles Western Union (40% des flux) ou MoneyGram.


Hors des migrations subies, l’essor du télétravail nous amène également à repenser profondément notre conception de la mobilité. Désormais, s’expatrier à l’étranger n’est plus un rêve inaccessible. De plus en plus d’actifs optent pour cette solution permettant d’allier voyage et travail.


La cryptomonnaie apparait également comme un moyen efficace d’échange entre particuliers. En pleine explosion, le Bitcoin devient pour certain·es une « valeur refuge ». Le développement d’applications P2P permet aux expatrié·es d’envoyer et de recevoir directement des fonds, sans transiter par un circuit classique parfois très coûteux.


En août 2021, Facebook annonce le lancement imminant de NOVI, son portefeuille numérique et connecté. Les utilisateur·trices de la plateforme pourront ajouter de l’argent via l’application NOVI, qui sera ensuite converti en cryptomonnaie DIEM, indexée sur le dollar. Ensuite, ils et elles pourront envoyer cet argent partout dans le monde sans délais de traitement.


La mondialisation s'est traduite par une augmentation de la mobilité, parfois subie mais souvent le reflet d'un monde plus ouvert dans ses échanges commerciaux, éducatifs et culturels (expatriation, immigration, études ou encore tourisme). Envoyer de l’argent à l’étranger est ainsi progressivement devenu monnaie courante et une nécessité de la vie au quotidien.


  • Qui sont les acteurs innovants dans le marché des transferts de fonds ?

  • Comment repositionner l’offre des banques pour répondre aux nouvelles exigences du marché ?

  • Quelles sont les catégories de Français·es expatrié·es et quelles sont les prévisions sur les années à venir ?

  • Les cryptomonnaies sont-elles le futur du transfert d’argent ?


expatriés - transferts de fonds
.pdf
Download PDF • 4.93MB


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout