• Jasmin

Enjeux et opportunités de la finance islamique



Si cette forme de finance a été essentiellement pratiquée dans les pays du Moyen-Orient, de plus en plus de pays occidentaux s’y intéressent car elle présente des caractéristiques intéressantes en matière de transparence et de régulation bancaire.


Sur ce point, le Royaume-Uni fait office de précurseur. La Financial Services Authority a ainsi créé des normes pour ces nouveaux produits financiers et a ouvert un département spécifique dédié à la finance islamique.


Le marché des fintechs islamiques recèle de nombreuses opportunités de croissance. L’Indonésie, suivie par les États-Unis, les Émirats Arabes Unis et le Royaume-Uni, présente le plus grand nombre de startups fintechs islamiques.


Si les pays d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne sont un peu en retard, c’est à cause de la qualité insuffisante de leurs infrastructures, du manque de capitaux, de l’adoption limitée du digital et de la faiblesse de la régulation. Mais ce retard devrait être rapidement comblé.


Les fintechs islamiques se conforment à la charia, le plus souvent en excluant les produits basés sur un taux d’intérêt fixe et prédéterminé (Riba), l’incertitude ou la spéculation, tout comme les secteurs liés à l’alcool, au tabac, aux paris et à la pornographie.


Sur la centaine de fintechs présentes dans le monde, 70% opèrent dans les paiements, les transferts et le crowdfunding et 30% dans les domaines technologiques tels que les incubateurs, la robotique et les systèmes IT. Plus de 45% de ces sociétés sont situées en Asie, 23% au Moyen- Orient et Afrique, 24% en Europe et le reste aux Etats-Unis.


Leurs perspectives sont excellentes, notamment en France et en Europe. La croissance de ce marché a été de 525,75 % entre 2006 et 2019, passant de 462 milliards en 2006 à 2429 milliards de dollars d’actifs en 2019. Les produits financiers islamiques attirent bien au-delà de la sphère musulmane et sont désormais présentés par le think tank Responsable Finance & Investment (RFI) Foundation comme des produits adéquats pour répondre à la crise du coronavirus en raison de leur ancrage dans l'économie réelle.


L’objet de cette étude est de mettre en lumière les fintechs islamiques et de benchmarker les meilleures d’entre elles.

Finance islamique
.pdf
Download PDF • 588KB



27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout