• Jasmin

Assurance scolaire, les nouvelles approches

Mis à jour : avr. 12


Aujourd'hui c'est à l'âge de 10 ans et 4 mois qu'un petit Français obtient son premier smartphone, c'est 9 ans pour un enfant vivant en Californie et 8 ans pour un jeune Singapourien. Les nouveaux formats familiaux accélèrent le phénomène et même avec l'interdiction de leur utilisation dans l'enceinte des établissements, ces matériels, fragiles et coûteux deviennent monnaie courante dans la poche des enfants. Les nouvelles mobilités gagnent également du terrain et les NVEI, complémentaires aux modes classiques de transport en commun, fleurissent en ville, très prisés par les jeunes. 15.000 trottinettes circulent actuellement à Paris et on estime atteindre très vite le chiffre de 40.000. Les accidents et les pathologies liées augmentent en fréquence alors que le flou juridique actuel devrait s'estomper prochainement. Il y a donc de nouveaux usages, de nouveaux risques à couvrir et c'est l'occasion pour les assureurs spécialisés comme les assureurs plus généralistes de retravailler leur approche du produit Assurance Scolaire. Incontournable de la rentrée, l'assurance scolaire intervient en complément de différents contrats souscrits par les parents. Elle est obligatoire pour certaines activités comme les voyages, les sorties ou encore la garderie ; elle propose généralement des garanties supplémentaires telles l’e-réputation ou le soutien psychologique en cas de racket par exemple. Pour autant, elle est victime, comme d’autres produits assurantiels, d’une perception plutôt défavorable chez les consommateurs quant au contenu réel de la police d’assurance. Ainsi, 80% des parents ne savent pas quelles garanties sont comprises dans leur contrat et un grand nombre pense qu’elle est obligatoire dès lors que l’enfant est scolarisé. Les acteurs historiques, à l'image de la MAE, intègrent certaines thématiques comme le cyber harcèlement mais il y a encore de nombreux efforts à produire pour proposer des offres en adéquation avec les nouveaux besoins et usages alors que les assurtechs percent avec des contrats à forte dose de personnalisation, de flexibilité et une expérience client full digital. * Comment le marché des assurances scolaires a t'il évolué ? * Qui sont les acteurs en pointe face à ces mutations ? * Quelles sont les attentes et préoccupations des parents ? Contenu de l'étude, timing et budget, info@groupe-jasmin.com

 

05 56 40 00 44

15 Rue Léon Blum 33150 Cenon, France

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© Jasmin | tous droits réservés