• Jasmin

Quelles nouvelles approches pour le crédit immobilier ?



Le crédit immobilier a toujours été un pilier de la relation bancaire tant en termes d’acquisition clientèle que de fidélisation. Force est de constater que l’environnement global de ce produit a considérablement évolué. Certes, la production nette (hors rachats et renégociations) a atteint 160 milliards d’euros en 2017 soit une hausse de près de 17%. Ces chiffres records témoignent néanmoins d’une situation contrastée et de mouvements structurels profonds. En effet, le maintien des taux à des niveaux exceptionnellement bas ne permet pas de compenser la hausse du prix de l’immobilier. La croissance de 2017 est essentiellement due à une hausse des montants financés puisque l’on observait déjà un recul du nombre de dossiers et un rallongement de la durée. Cette situation combinée à la quasi-suppression de l'APL accession, à la baisse du PTZ, à la mise en place de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et à la chute des renégociations devrait favoriser un atterrissage du marché du crédit immobilier en 2018.

La concurrence est toujours très vive entre les établissements bancaires (objectifs de production élevés et marché de l’assurance emprunteur libéralisé). Les acteurs choisissent aujourd’hui de revoir leur stratégie de distribution pour fidéliser autrement : - Le projet immobilier est ainsi appréhendé dans sa globalité. Crédit Mutuel Arkéa propose par exemple un véritable parcours habitat incluant le prêt immobilier, la mise en relation avec un constructeur (IGC dans le Sud Ouest) mais aussi des solutions de domotique. - Les process sont accélérés et la souscription facilitée grâce notamment aux opportunités offertes par le digital. - La prescription et le courtage ont toujours le vent en poupe. Les fintechs bousculent les codes sur ce marché également et proposent de nouveaux types d'offres : LOA, constitution d’apport en échange d’un engagement de location sur Airbnb, simplification des procédures, ... * Quelles sont les stratégies adoptées par les acteurs pour conserver leur part de marché ? * Quelles places donnent-ils aux chatbots et à l’intelligence artificielle dans les process de souscription ? * Dans quelle mesure l’offensive des banques en ligne sur le crédit immobilier a-t-elle changé la donne ? * Comment les stratégies de distribution ont-elles évolué ?



Contenu, timing et budget, nous contacter

#créditimmo #ade #rac